Cigarettes de contrebande sur un navire militaire italien rentrant de Tripoli

  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Une enquête judiciaire est en cours, de même qu'une procédure interne en vue de sanctions pour les éventuels fautifs.

Des caisses de cigarettes de contrebande ont été découvertes cet été à bord d'un navire de la marine italienne de retour de plusieurs mois de mission contre le trafic de migrants à Tripoli. Le Caprera a passé trois mois et demi dans le port de Tripoli, pour une mission d'assistance logistique aux garde-côtes libyens chargés d'intercepter et de secourir les embarcations de migrants au large des côtes libyennes.

Une enquête pour trouver les éventuels fautifs. Quand le navire est rentré mi-juillet à sa base de Brindisi, dans le sud de l'Italie, son commandant a ordonné une fouille complète qui a révélé la présence de caisses de cigarettes étrangères, selon un communiqué de la marine. Selon le site internet de l'émission de télévision Le Iene, qui a révélé l'affaire en citant le commandant du Caprera, il s'agissait de 72 boîtes contenant au total 3.600 cartouches, soit plus de 700 kg de cigarettes de contrebande.

Les cigarettes ont été placées sous séquestre et une enquête judiciaire est en cours, de même qu'une procédure interne en vue de sanctions pour les éventuels fautifs. Depuis l'été 2017, un navire militaire italien se tient en permanence dans le port de Tripoli : son équipage est chargé d'aider à la maintenance des vedettes des garde-côtes libyens mais aussi à la surveillance du trafic maritime grâce à des moyens techniques dont les Libyens ne disposent pas.