Brexit : l'UE et le Royaume-Uni vont avoir de nouvelles "discussions"

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Claude Juncker et Theresa May ont annoncé que les équipes de négociateurs de l'UE et du Royaume-Uni allaient mener de nouvelles "discussions".
Jean-Claude Juncker et Theresa May ont annoncé que les équipes de négociateurs de l'UE et du Royaume-Uni allaient mener de nouvelles "discussions". © ARIS OIKONOMOU / AFP
Partagez sur :
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la Première ministre Theresa May ont annoncé jeudi que leurs équipes allaient mener de nouvelles "discussions" pour tenter de trouver une meilleure solution au Brexit.

Les équipes de négociateurs de l'UE et du Royaume-Uni vont mener de nouvelles "discussions" pour tenter de sortir de l'impasse du Brexit, ont annoncé jeudi le président de la Commission européenne et la Première ministre britannique Theresa May dans un communiqué commun.

Une nouvelle rencontre d'ici la fin du mois. "Malgré les difficultés, les deux dirigeants sont convenus que leurs équipes devraient discuter pour savoir s'il est possible de trouver une solution qui recueillerait" à la fois une majorité au Parlement britannique et "respecterait" les conditions fixées par les 27, selon le communiqué publié après la rencontre entre Jean-Claude Juncker et Theresa May. Les deux responsables "se rencontreront de nouveau" d'ici la fin du mois, selon la même source.

Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, doit rencontrer lundi à Strasbourg Steve Barclay, le ministre britannique chargé du Brexit, alors que le Parlement européen tiendra une session plénière, a précisé un porte-parole de la Commission.

La frontière irlandaise comme point de blocage. Le principal point de blocage pour Londres est la question de la frontière irlandaise mais les dirigeants européens ont répété à maintes reprises qu'ils refusaient de rouvrir les négociations sur l'accord de retrait qui contient la disposition contesté du "filet de sécurité" (backstop). Theresa May doit encore rencontrer jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk, et celui du Parlement européen Antonio Tajani.