Australie : des matières fécales permettent de sauver des koalas affamés

, modifié à
  • A
  • A
La famine, engendrée par la disparition de leurs arbres préférés, fait décliner la population de koalas en Australie.
La famine, engendrée par la disparition de leurs arbres préférés, fait décliner la population de koalas en Australie. © PETER PARKS / AFP
Partagez sur :
En Australie, des scientifiques ont donné à manger à des koalas des capsules contenant des matières fécales d'autres marsupiaux habitués à manger une autre espèce d'eucalyptus. L'objectif ? Les sauver de la famine qui décime leur espèce.

Comment sauver des koalas affamés, menacés par la disparition de leur habitat naturel et de leur nourriture favorite ? Des scientifiques australiens ont trouvé la solution, en leur faisant ingérer des matières fécales.

Modifier la flore intestinale

Les chercheurs ont fait ingérer aux marsupiaux ces matières, conditionnées sous formes de capsules, afin de modifier la flore microbienne présente dans leurs intestins. Une altération qui leur permet ainsi de pouvoir manger davantage de variétés d'eucalyptus.

Dans cette étude publiée mardi dans le journal Animal Microbiome, Michaela Blyton, de l'École de chimie et des sciences moléculaires à l'Université du Queensland, en Australie, explique avoir été poussée à agir après avoir constaté une chute importante des populations de koalas à Cap Otway, le long de la fameuse Great Ocean Road, dans l'État de Victoria. "En 2013, la population de koalas a atteint une densité très importante, ce qui les a conduits à manger tous les arbres de leur espèce préférée", a noté Michaela Blyton, qui a dirigé cette expérience.

70% de mortalité des koalas

Cela a débouché sur un taux de mortalité effrayant de 70% des koalas, en raison de la famine engendrée chez eux par la disparition de leurs arbres préférés. Mais la plupart n'ont pas pour autant essayé de manger une autre espèce d'eucalyptus pour survivre. "Cela nous a conduits, moi et mon collègue Ben Moore de la Western University de Sydney, à nous demander si les microbes présents dans les intestins des koalas, leur microbiome, ne limitaient pas le type d'arbres qu'ils pouvaient manger. Et s'il ne serait pas possible d'étendre leur régime alimentaire par le biais d'inoculation de matières fécales" d'autres marsupiaux habitués à manger une autre espèce d'eucalyptus, a repris Michaela Blyton.

Ces capsules ont permis de modifier avec succès les microbiomes des koalas, qui ont pu de ce fait commencer à manger la seconde sorte d'arbres que la plupart d'entre eux boudaient auparavant. "Les koalas peuvent avoir des problèmes pour s'adapter à de nouveaux régimes alimentaires quand les arbres qu'ils mangent normalement disparaissent, ou quand ils sont déplacés. Cette étude prouve que le concept de capsules de matières fécales permet d'introduire avec succès de nouveaux microbes dans les intestins des koalas", a souligné Michaela Blyton.