Londres dit non à un QG permanent européen

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a opposé lundi le refus définitif de son pays à un concept de quartier général permanent de l'Union européenne, soutenu en particulier depuis des années par la France. "Il est très clair que le Royaume-Uni ne donnera son accord à un QG permanent de l'UE ni maintenant, ni à l'avenir", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion avec ses collègues de l'UE à Bruxelles, qualifiant cette question de "ligne rouge" pour son pays.

La raison de ce refus est qu'un tel QG "ferait double emploi avec les structures de l'Otan" et que "ce serait une solution très coûteuse", a-t-il affirmé.