Florence Cassez : Paris regrette "vivement"

  • A
  • A
Partagez sur :

La France regrette "vivement" la décision de la Cour suprême du Mexique qui a rejeté mercredi la proposition de libération de la Française Florence Cassez condamnée à 60 ans de prison, et espère que "la vérité" sera prochainement rétablie, a indiqué le Quai d'Orsay.

"Nous regrettons vivement qu'elles aient pour effet de maintenir Florence Cassez en prison", déclare le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Bernard Valero dans un communiqué. "Nous espérons vivement que la Cour Suprême saura très prochainement rétablir la vérité et rendre sa liberté à Florence Cassez", ajoute-t-il.