Areva repousse un projet en Centrafrique

  • A
  • A
Partagez sur :

Areva a repoussé de "1 à 2 ans" les travaux d'un important projet de mine d'uranium en République centrafricaine, en raison de la chute des cours du minerai après l'accident de Fukushima, a-t-on appris mercredi auprès du groupe nucléaire français.

Les travaux visant à exploiter la mine de Bakouma, qui renferme 32.000 tonnes d'uranium dans l'est de la Centrafrique, ont été repoussés en attendant une éventuelle remontée des cours, a déclaré un porte-parole du premier producteur mondial d'uranium.