Afghanistan : l'Otan dit avoir tué huit adolescents car ils étaient armés

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La force de l'Otan en Afghanistan a affirmé mercredi que les huit enfants que les autorités afghanes lui reprochent d'avoir tué la semaine dernière étaient des "adolescents" que ses avions ont bombardés parce qu'ils étaient "armés" et constituaient "une menace". La force internationale (Isaf) a ajouté qu'elle ignorait si les victimes étaient ou non des insurgés talibans, qui combattent les forces afghanes et de l'Otan depuis plus de 10 ans. 

D'après la police locale, le territoire sur lequel s'est produit l'incident et dont la sécurité relève du contingent français de l'Isaf, au nord-est de Kaboul, est peuplé de villageois hostiles aux talibans .Le bombardement avait déclenché la colère du président afghan Hamid Karzaï et des autorités locales, qui avaient accusé l'Otan d'avoir commis une nouvelle "bavure" en tuant huit enfants "rassemblés autour d'un feu" dans une zone sans danger pour l'Otan.

"Il s'agissait de jeunes Afghans (...) de taille adulte, athlétiques, forts" et qui "marchaient dans la vallée", a expliqué Mike Wigston, le commandant des opérations aériennes de l'Isaf, au cours d'une conférence de presse."Selon nous, c'étaient des adolescents d'environ 15-16 ans, et un plus âgé", a-t-il ajouté."Ils n'ont pas été bombardés parce que nous pensions qu'il étaient des talibans, des insurgés ou des trafiquants. Ils l'ont été car nous pensions qu'ils représentaient une menace", a affirmé l'officier de l'Isaf."Leur taille n'est pas le seul facteur. Il y a aussi le fait qu'ils transportaient (des armes), la manière dont ils se déplaçaient, dont ils se regroupaient, l'endroit où ils se trouvaient physiquement quand les troupes (afghanes et de l'Isaf) étaient dans la vallée", a-t-il plaidé."S'ils étaient partis dans une autre vallée, ils n'auraient pas représenté de menace et il n'auraient pas été bombardés. Mais ils étaient dans une position très menaçante", a-t-il poursuivi.