Un vétéran américain retrouve son amour de jeunesse en Lorraine, 75 ans après

, modifié à
  • A
  • A
K.T. Robbins et Jeannine Pierson se sont retrouvés 75 ans après.
K.T. Robbins et Jeannine Pierson se sont retrouvés 75 ans après. © France 2
Partagez sur :
Tombés amoureux en 1944 puis séparés par la guerre, l'Américain K.T. Robbins et la Française Jeannine Ganaye se sont retrouvés à l'occasion des commémorations du Débarquement.

C'est l'histoire de deux jeunes adultes, K.T. Robbins et Jeannine Ganaye, tombés amoureux l'un de l'autre dans la France de 1944 et séparés depuis, qui se retrouvent 75 ans après devant les caméras de France 2, à l'heure des commémorations du Débarquement allié en Normandie.

Séparés par la guerre

En 1944, K.T. Robbins, jeune soldat américain, tombe sous le charme de Jeannine Ganaye, jeune Française de 18 ans, alors qu'il stationne avec son régiment dans une commune de Meurthe-et-Moselle. Mais leur idylle tourne court : le jeune Américain est mobilisé sur le front de l'Est et se marie une fois rentré aux États-Unis.

Soixante-quinze ans passent, mais K.T. Robbins n'a pas oublié son amour de jeunesse. Il en reparle d'ailleurs à la chaîne française venue dresser son portrait avant les cérémonies d'hommage organisées dans le cadre des commémorations, auxquelles le nonagénaire américain est invité. 

"Jeannine, je t'aime ma chérie"

Des retrouvailles sont organisées par France 2 entre le vétéran américain et Jeannine Pierson, née Ganaye. Tous les deux sont aujourd'hui veufs et se sont retrouvés dans la maison de retraite où vit aujourd'hui la Française de 92 ans. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés : "Il dit qu'il m'aime, j'ai compris ça", confie-t-elle. "Moi aussi. J'ai toujours pensé à lui, en me disant peut-être qu'il va venir."

"J'aurais voulu qu'il vienne", poursuit-elle entre deux marques de complicité, 75 ans après. "Vous savez, quand vous vous marriez, après, vous ne pouvez plus le faire", lui répond K.T. Robbins, très ému par ces retrouvailles. "Jeannine, je t'aime ma chérie." Ils ont d'ailleurs prévu, sans vraiment le dire, de se revoir.