En Loire-Atlantique, le maire d'une commune littorale prend un arrêté pour... faire tomber de la neige

, modifié à
  • A
  • A
Noël neige illuminations 1:29
Le maire de La Turballe, en Loire-Atlantique, a pris un arrêté pour que de la neige tombe sur sa commune pour le lancement des illuminations de Noël. © Pixabay
Partagez sur :
Le maire de La Turballe en Loire-Atlantique, Jean-Pierre Branchereau, a pris un arrêté peu commun qui exige que.... de la neige tombe sur sa commune vendredi à 19 heures, pour le lancement des illuminations de Noël. Une décision qu'il explique, plein d'ironie, à Europe 1. 
INTERVIEW

"J'ai pris un arrêté portant obligation de neiger sur la ville de La Turballe ce soir lors du lancement des illuminations de Noël, parce qu'on a la chance d'habiter en bord de mer donc on a un inconvénient, on n'a jamais de neige !", prétend s'indigner Jean-Pierre Branchereau, le maire de la commune de Loire-Atlantique, au micro d'Europe 1. 

"Donc si vous voulez, moi j'en ai un petit peu marre", poursuit-il, pince-sans-rire. L'arrêté a été affiché sur la place du marché, obligeant, de fait, la neige à faire son apparition à La Turballe en temps et en heure ! "Vous savez les maires sont un peu des magiciens. Donc il y aura forcément de la neige ce soir à 19 heures. Je ne sais pas par quel moyen, mais on va certainement en trouver un", assure-t-il, en gardant tout son sérieux. 

S'il ne neige pas, "on va verbaliser" !

Et s'il ne neige pas, Jean-Pierre Branchereau sera radical : "on va verbaliser ! Dans l'arrêté que j'ai pris, l'article 3 oblige les Turballais à sourire, être en joie et avoir des étoiles dans les yeux et puis aucune dérogation ne sera accordée !"

Une manière originale de faire parler de sa ville et d'attirer du monde au lancement des illuminations de Noël prévues vendredi soir. "On arrive dans des périodes festives, la vie est quelquefois un peu compliquée donc c'est pour donner un peu de joie et de bonne humeur et que tout le monde vienne ce soir avec le sourire pour le lancement de ces illuminations", explique-t-il avant d'ajouter : "forcément c'est un arrêté empli d'humour !"

Europe 1
Par Pauline Jacot, édité par Céline Brégand

Les + lus