Marseille : une quarantaine de bateaux détruits dans un incendie à l'Estaque

  • A
  • A
Une quarantaine de bateaux ont été détruits par les flammes.
Une quarantaine de bateaux ont été détruits par les flammes. © Capture d'écran Twitter/Marins-Pompiers de Marseille
Partagez sur :
Une quarantaine de bateaux ont été détruits par les flammes lundi soir, dans le port de l'Estaque à Marseille. 52 marins-pompiers ont été mobilisés. La piste criminelle est privilégiée, selon la police. 

Une quarantaine de bateaux stockés dans le port à sec de l'Estaque à Marseille ont été détruits par les flammes lundi soir, un incendie pour lequel "la piste criminelle est privilégiée", a-t-on appris mardi auprès de la police.

Il était 23 heures quand les marins-pompiers ont été alertés par d'immenses flammes au quai de la Lave, dans le quartier de l'Estaque, au nord de la cité phocéenne. À leur arrivée plusieurs bateaux entreposés les uns au dessus des autres étaient en feu. Les marins-pompiers se sont efforcés de limiter la propagation du feu aux autres installations de stockages et aux 410 bateaux qui y étaient entreposés, ont-ils décrit dans un communiqué.

Un dispositif antipollution mis en oeuvre

Les 52 marins-pompiers, équipés de quatre lances à incendie, ont aussi mis en oeuvre un dispositif antipollution "pour endiguer la pollution générée par les eaux d'extinction".

Le feu a été éteint à 6 heures, mardi matin. "Le bilan final réalisé avec l'exploitant du port à sec fait état de 40 bateaux brûlés et 11 sauvés sur le rack", indiquent les marins-pompiers.

Une quinzaine de bateaux stockés dans le port à sec de la Pointe Rouge, au sud de Marseille, avaient déjà été détruits par les flammes en mai, là aussi dans un incendie a priori criminel. Les images des caméras de vidéo-surveillance montraient distinctement deux hommes encagoulés mettre le feu avant de repartir. Le même port à sec de la Pointe Rouge avait déjà été touché par un incendie en octobre 2017.