Grenoble : un cantonnement de CRS pris pour cible après la mort de deux jeunes

  • A
  • A
Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale (photo d'illustration).
Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Une nuit d'émeutes émaillée de violences envers un cantonnement de CRS a éclaté à Grenoble samedi soir, suite à la mort accidentelle de deux jeunes en fuite. 

La compagnie républicaine de sûreté (CRS) 47, implantée près de Grenoble, a été attaquée dans la nuit de samedi à dimanche, a appris Europe 1 de source policière. Ces faits ont fait suite à la mort accidentelle de deux jeunes. 

Deux hommes tués dans une collision avec un bus. Les faits remontent à samedi, vers 22h20. Deux jeunes du quartier Mistral, âgés de 17 et 19 ans, sont repérés circulant sans casque à scooter. Des policiers du commissariat de Grenoble les poursuivent après un refus d'obtempérer. Les fuyards percutent un bus. Ils sont tués tous les deux. 

Cocktails Molotov et véhicules brûlés. S’en suit une nuit d’émeutes dans le quartier, impliquant une centaine de personnes cagoulées dans les rues. Une trentaine de cocktails Molotov sont jetés. Vers 1 heure, une quarantaine de jeunes attaquent la CRS 47, en brûlant de nombreux véhicules, dont un au niveau de la porte d’entrée du cantonnement. Les CRS répondent à des jets de projectiles par des tirs de gaz lacrymogènes. 

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale. 

Europe 1
Par Salomé Legrand