Angers : un homme décède sur le parking des urgences

  • A
  • A
L'homme "aurait été pris en charge d'une minute à l'autre", assure la direction de la clinique. Photo d'illustration.
L'homme "aurait été pris en charge d'une minute à l'autre", assure la direction de la clinique. Photo d'illustration. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Si les syndicats invoquent l'absence d'infirmière pouvant s'occuper du patient, la direction assure elle que c'est l'homme qui a rebroussé chemin, alors qu'il "aurait été pris en charge d'une minute à l'autre". 

Un homme d'une quarantaine d'années est mort samedi soir sur le parking d'une clinique d'Angers, rapporte Le Courrier de l'Ouest. Il disait souffrir de douleurs thoraciques, et avait été enregistré à l'accueil, mais n'avait pas été pris en charge par les soignants. 

Le drame a été révélé lundi soir par les syndicats FO, Sud et CGT. Selon eux, le patient a tenté de se diriger vers un autre établissement, face à l'impossibilité d'être pris en charge, apparemment en raison de l'absence d'infirmière disponible. Mais la direction présente une autre version, affirmant qu'une infirmière était bien présente, mais mobilisée dans une autre unité. Toujours selon la direction de la clinique de l'Anjou, l'activité aux urgences était modérée et le temps d'attente moyen à l'accueil seulement d'une dizaine de minutes. 

Une plainte adressée au procureur de la République

L'homme "aurait été pris en charge d'une minute à l'autre", assure encore la direction. "On ne sait pas pourquoi il est parti si vite. On ne dit pas qu'on l'aurait sauvé, mais on avait tous les moyens de le faire". Et d'affirmer que le patient ne présentait pas de signe de détresse vitale.

Selon Le Courrier de l'Ouest, une plainte a été adressée au procureur de la République, tandis que les syndicats ont déposé un droit d'alerte auprès du CHSCT.

Les + lus