Alpes-Maritimes : des cambrioleurs utilisaient des balises pour tracer leurs victimes

  • A
  • A
La police judiciaire de Nice a arrêté cinq hommes soupçonnés de cambriolages.
La police judiciaire de Nice a arrêté cinq hommes soupçonnés de cambriolages. © AFP
Partagez sur :
Cinq hommes ont été interpellés cette semaine par la police judiciaire de Nice. Ils sont soupçonnés d’une série de cambriolages, réalisés grâce à une surveillance pointue de leurs victimes.

La police judiciaire de Nice a interpellé cette semaine cinq hommes soupçonnés d’être impliqués dans une série de cambriolages dans les Alpes-Maritimes. La particularité de ce dossier : les suspects utilisaient des balises installées sur les voitures de leurs victimes, des commerçants, pour surveiller leurs allées et venues.

"Leur mode opératoire consistait à baliser des commerçants. Ils ont fait un travail de police : ils balisent le véhicule, ils surveillent le logement pour connaître les heures de présence et d’absence, et quand les victimes sont absentes ils cambriolent les domiciles", explique Florent Mion, patron de la PJ de Nice interrogé par Europe 1. "C’est une méthode qu’on trouve chez les gros braqueurs, qui balisent des gros fourgons, ou alors dans le trafic de stupéfiants. Dans le milieu des cambrioleurs, c’est innovant", poursuit le commissaire divisionnaire.

Une enquête débutée en décembre

L’enquête de police avait débuté en décembre dernier, quand un commerçant apprend chez son garagiste que son véhicule est équipé d’une balise. Il prévient la police, qui découvre qu’une autre balise achetée au même moment a été placée sur un autre véhicule de commerçant.

La police judiciaire de Nice a repris le dossier et a procédé à l’interpellation de cinq suspects cette semaine, trois en Côte d’Or et deux autres dans les-Alpes Maritimes. Ces membres de la communauté des gens du voyage étaient pour certains déjà connus de la police judiciaire. Ils vont être déférés devant le parquet de Grasse vendredi matin.