Alerte à la bombe à Argelès-sur-Mer : l'auteur du coup de fil interné d'office

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Entre 500 et 600 vacanciers ont dû être évacués mardi d'un camping des Pyrénées-Orientales après une fausse alerte à la bombe. L'auteur du coup de téléphone a été arrêté et hospitalisé.

Un homme a déclenché mardi une fausse alerte à la bombe dans un camping d'Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, dans lequel se trouvait son ex-compagne, selon une information d'Europe 1. Entre 500 et 600 vacanciers avaient dû être évacués, le temps que les gendarmes procèdent au ratissage méticuleux de chaque bungalow. Aucun engin explosif n'a été découvert.

Hospitalisé sous contrainte. L'auteur du coup de téléphone a rapidement été identifié et localisé à l'autre bout de la France, à Rouen. Arrêté, il a été placé en garde à vue, a appris Europe 1. En raison de son état psychologique, il a été très vite placé en milieu spécialisé dans le cadre d'une hospitalisation sous contrainte. 

"Il voulait enquiquiner" son ex-compagne. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'homme a agi sur fond de conflit avec son ex-compagne et sa fille, toutes deux en vacances dans le camping visé. "C'est un Français qui n'est pas de confession musulmane ni converti. Il a profité d'un contexte de menace terroriste. Il a agi par esprit de vengeance vis-à-vis de son épouse, il voulait l'enquiquiner", selon cette source. Mais celle-ci ne se trouvait visiblement plus dans le camping lors de l'appel.

Un important dispositif de gendarmerie déployé. Les gendarmes avaient déployé de gros moyens pour assurer les lieux : 70 hommes avaient été mobilisés, des démineurs, un hélicoptère, ainsi qu'un chien spécialiste de la recherche d'explosifs. "On ne peut pas se permettre de considérer cet appel comme farfelu", a justifié sur Europe 1 le patron des gendarmes des Pyrénées-Orientales, le colonel Guillaume Poumeau de Lafforest.

Les + lus