Une plaignante contre Tron en garde à vue

  • A
  • A
Partagez sur :

L'une des deux ex-employées de la mairie de Draveil, dans l'Essonne, qui avaient porté plainte contre le maire (UMP) Georges Tron pour harcèlement sexuel, a été placée mardi en garde à vue pour détournement de fonds publics, a-t-on appris auprès du parquet d'Evry.

Il lui est reproché d'avoir détourné de l'argent de la régie dont elle était responsable à la mairie, raison pour laquelle elle avait été licenciée. Elle a été placée mardi en garde à vue.
La police judiciaire de l'Essonne est chargée de l'enquête.

Une information judiciaire a été ouverte le 22 juin pour viols et agressions sexuelles en réunion et par personne ayant autorité, visant Georges Tron, 53 ans, qui a été mis en examen et laissé en liberté sous contrôle judiciaire.