Un avocat condamné pour outrage à agent

  • A
  • A
Partagez sur :

Un ancien avocat de membres du groupe extrémiste Action directe a été condamné vendredi à deux mois de prison avec sursis et 3.000 euros d'amende pour s'être réjoui de la mort d'un gendarme.

Bernard Ripert a été condamné par le tribunal de Lons-le-Saunier, dans le Jura, pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, a-t-on appris auprès du tribunal.

"Tant mieux, ça en fait un de moins au bord des routes", aurait-il dit devant des policiers le 14 octobre 2009, dans la salle d'audience de la Cour d'assises du Jura, en apprenant le décès du militaire, écrasé la veille par un chauffard.

L'avocat s'était défendu devant le tribunal correctionnel, le 8 juillet dernier, en affirmant qu'il s'agissait d'une "boutade" adressée à une journaliste et non destinée aux policiers présents dans la salle qui avaient entendu ces propos.