Fauchage de tournesol "muté" dans le Rhône

  • A
  • A
Partagez sur :

Plus de deux cents manifestants ont fauché samedi une parcelle de 100 m2 de tournesol "muté" à Feyzin (Rhône), près de Lyon, pour protester contre ce qu'ils estiment être des OGM "cachés" ou "clandestins". A l'appel du mouvement des Faucheurs volontaires d'OGM, les manifestants se sont rassemblés samedi matin à Saint-Georges-d'Espéranche (Isère), où a eu lieu le premier fauchage de colza OGM (organisme génétiquement modifié) en juin 1997.

Un cortège de voitures long de 1,3 km s'est ensuite dirigé vers Feyzin, à 30 km de là, où les militants écologistes, pour certains membres de la Confédération paysanne, ont arraché des plants de tournesol, sous l'oeil d'une cinquantaine de gendarmes. Une liste des participants à ce "fauchage symbolique" avait auparavant été remise à la gendarmerie.

"Ce qu'on veut, c'est alerter l'opinion publique et obtenir une réglementation sur ces cultures de plantes mutées", a expliqué à l'AFP Guy Germain, 68 ans, agriculteur à la retraite. Ces tournesols dits "tolérants", obtenus par mutagenèse, sont censés faciliter la lutte contre l'ambroisie, une plante invasive qui affecte la production.