Casino : licenciée pour une poche décousue

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La cour des prud'hommes d'Aix-en-Provence s'est prononcée dernièrement pour statuer sur une affaire de...pantalon mal cousu. Licenciée en 2011, une croupière du casino aixois Pasino avait eu, selon sa direction, le tort de porter un pantalon différent de la tenue officielle, laquelle est privée de poches. La direction avait estimé que son employée aux cinq ans d'ancienneté avait "failli" au "b.a.-ba du métier". Le règlement indique en effet que tout salarié doit arborer l'accoutrement fourni par l'entreprise.

Cependant, l'ex-croupière avait pris la peine de coudre les poches de son propre pantalon, ce que la direction aurait dans un premier temps toléré. Le motif de licenciement, étudié  après une plainte de l'ex-croupière, a été jugé abusif, condamnant la direction à une peine de 30.000 euros de dommages et intérêts.

Europe 1
Par Théodore Doucet