"Vestiaires", "Papy foot" et "Alias Caracalla" : comment transmettre son savoir, son expérience ou son humanité

  • A
  • A
3:26
Le zapping de demain est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Du lundi au vendredi dans Culture médias, Eva Roque vous livre ses conseils TV pour la soirée. Ce lundi, elle nous propose trois programmes avec la transmission pour thème commun. Transmettre son humanité dans la série "Vestiaires" sur France.tv, transmettre son expérience dans le documentaire "Papy foot" sur France 3 à 23h05 et transmettre son histoire sur France 5 à 20h50 avec le téléfilm en deux parties "Alias Caracalla".

Quels sont les programmes à ne pas manquer. Quel est le thème du jour ?

La transmission. Transmettre son savoir, son expérience ou son humanité…

Sur France.tv, dixième saison de la série "Vestiaires".

52 épisodes de trois minutes dans les vestiaires d’une piscine où l’on retrouve nos héros, Romy, Orson, Caro, Ramirez et Rolland. Ce sont tous des sportifs et ils sont tous handicapés. Autre point commun : un immense sens de l’autodérision. Dans cet épisode intitulé "Grand fauteuil malade", Romy alias Abdelli Adda, se lance alors dans un slam façon Grand Corps malade. Chaque actrice et acteur de la série partage sa vision du monde, ses galères aussi. Et nous transmettent un bout de leur humanité. Cette série est agréable pour la bienveillance qu’elle dégage.

De bienveillance et de transmission, il sera encore question sur France 3 avec le documentaire "Papy foot".

À Paris, l’association Tatane organise régulièrement des tournois de baby-foot dans des ehpad ou résidences pour personnes âgées. Les équipes sont composées de sénior et d’enfants de centre aérés. Et pour madame Barry, cette activité est un bonheur. Eva Roque a eu une larme d’émotion en découvrant ces tournois intergénérationnels. La façon dont ces enfants redonnent le sourire à des adultes souvent trop seuls.

Enfin, lui avait choisi de transmettre en écrivant.

Daniel Cordier, résistant, historien et marchand d’art, décédé vendredi à l’âge de 100 ans, se méfiait des témoignages oraux. France 5 lui hommage ce soir en diffusant "Alias Caracalla, au cœur de la résistance", un téléfilm tiré de son autobiographie. Nous sommes en 1940, voilà le jeune homme arrivant à Londres. C’est une fiction très réussie sur le parcours étonnant d’un homme antisémite, royaliste, qui rejoint De Gaulle et devient un compagnon de Jean Moulin avec qui il fondera le conseil national de la résistance.

Pour récapituler :

- Transmettre son humanité dans la série "Vestiaires" sur France.tv

- Transmettre son expérience dans le documentaire "Papy foot" sur France 3 à 23h05

- Transmettre son histoire sur France 5 à 20h50 avec le téléfilm en deux parties "Alias Caracalla"