"Histoire bruyante de la jeunesse 1949-2020" : le documentaire coup de coeur diffusé sur Arte

  • A
  • A
3:36
Le zapping de demain est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Du lundi au vendredi dans Culture médias, Eva Roque vous livre ses conseils TV pour la soirée. Ce jeudi, elle nous invité à découvrir un formidable documentaire intitulé "Histoire bruyante de la jeunesse 1949-2020" sur Arte.

À quoi va ressembler notre soirée devant nos écrans ?

À un immense coup de cœur pour un documentaire en deux parties diffusé sur Arte ce soir.

Un film de deux heures, signé Aurélien Guégan et Marie Durrieu, et intitulé "Histoire bruyante de la jeunesse 1949-2020".

Au lendemain de la seconde guerre mondiale dans le quartier Saint Germain, le jazz inonde les clubs parisiens. D’un côté, la jeunesse danse, fait la fête et boit d’un côté. De l’autre se révolte, s’emploie à vouloir changer le monde. Le documentaire évoque ces combats, avec en parallèle une histoire du cinéma, de l’art et surtout de la musique reflet de ces mouvements. Et ce constat : les luttes d’hier sont celles d’aujourd’hui. L’écologie par exemple. Ecoutez ce que prônait le groupe contestataire et libertaire PROVO aux Pays-Bas en 1965. Quelques années plus tard, en France, les femmes manifestent pour le droit à l’avortement. Ce n’est pas du goût de toutes.

Le documentaire foisonne d’archives succulentes comme celles-là. Pas d’experts en tout genre mais des extraits de films, et surtout une bande-originale exceptionnelle qui va du jazz à la Mano Negra en passant par la pop britannique, le mouvement punk ou encore le rap.

En France d’ailleurs, ce mouvement musical se développe au moment où la jeunesse gronde dans les banlieues.

Des années plus tard, l’écologie mobilise toujours. La lutte contre le racisme aussi. Les droits des femmes encore plus. Ici en France, aux Etats-Unis, en Pologne, et en Amérique du Sud où les femmes se mobilisent. Imaginez, des milliers d’entre elles, bandeaux noirs sur les yeux, le poings levé,  hurlant leur colère contre le patriarcat, contre cet Etat oppresseur qualifié de violeur macho.

C’est un formidable documentaire, extrêmement bien écrit et documenté, qui se regarde comme un immense film dans lequel vous verrez un bout de votre vie. Le seul regret est son heure de diffusion, à 23h10.

Enfin, avant la diffusion de ce documentaire, ne manquez pas sur Arte toujours la série No man’s land avec notamment Mélanie Thierry et Félix Moati. C’est l’une des meilleures séries de cette année 2020 selon Eva Roque.