"Et le violoncelle dans tout ça" et Ella Fitzgerald : un week-end en musique

  • A
  • A
3:30
Le zapping de demain est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Du lundi au vendredi dans Culture médias, Eva Roque vous livre ses conseils TV pour la soirée. Ce vendredi, elle nous propose de passer le week-end en musique avec deux programmes, "Et le violoncelle dans tout ça" est à voir sur YouTube et "Ella Fitzgerald, Just one of those things" est disponible sur arte.tv.

À quoi ressemble le zapping du week-end ? Et quel est le thème du jour ?

À un air de musique, un souffle ou encore le son d’un archet sur des cordes.

Et notamment sur les violoncelles de ces jeunes musiciens français qui ont choisi de se retrouver le 14 novembre dernier pour évoquer les derniers mois passés entre confinement, annulation de concert, retour sur scène, et reconfinement.

Tous ces musiciens ont donc accepté de revenir sur cette année si particulière, qui fut pour certains source de création, et pour d’autres source de dépression. Chaque interview est rythmée par les plages musicales magnifiques qui vous permettront de voir l’étendue des possibilités musicales offertes par le violoncelle. Le résultat de ce travail a donné naissance à un film de 50 minutes intitulé "Et le violoncelle dans tout ça" à voir sur Youtube. Une bulle d’oxygène extrêmement émouvante.

Musique encore et toujours avec le seconde programme à déguster dans les prochaines heures.

"La voix est la musique de l’âme" écrivait Barbara. Une chanteuse symbolise ces mots c’est Ella Fitzgerald. La voix extraordinaire d’Ella Fitzgerald dont on ne se lassera jamais. Sur arte.tv, prenez le temps de découvrir un documentaire remarquable intitulé "Juste one of those things". Portrait de cette femme née artistiquement à l’âge de 16 ans sur la scène de l’Apollo Theatre à Harlem. Elle participait alors à son premier concours de chant. Elle ne quitta plus les planches. Le chant devint son salut, un art lui permettant de sortir de la misère dans laquelle elle vivait. Tous les clubs du monde l’ont accueillie. Elle était une star partout. Sauf dans le sud des Etats-Unis dans les années 50 et 60. Une femme noire sur scène, ce n’était pas pensable. Ella ne parlait jamais de politique jusqu’à ce jour de 1963 lors d’une interview à la radio qui n’a jamais été diffusée. Et ses mots résonnent encore aujourd’hui dans cette Amérique si divisée. Sa voix perdure, son phrasé si magique aussi. Son scat inimitable et éternel encore plus.

Votre week-end musical se déroule donc sur vos écrans avec :

"Et le violoncelle dans tout ça" est à voir sur YouTube et "Ella Fitzgerald, Just one of those things" est disponible sur arte.tv.