"Shrill", "This Is Us"... et la représentation des gros dans les séries

SAISON 2020 - 2021 , modifié à
  • A
  • A
35:48
Partagez sur :

SERIELAND RECO - La troisième saison de "Shrill", délicieuse comédie qui raconte le quotidien haut en couleur d’une femme grosse, vient d’arriver sur MyCanal. "This Is Us", "Dietland" ou encore "Euphoria"... d’autres séries mettent en scène des personnages gros ou en surpoids. Comment sont-ils représentés à l’écran ?  Y-a-t-il de la grossophobie dans les fictions ?  "Shrill" déconstruit-elle de façon efficace les idées reçues sur les personnes obèses ? Dans SERIELAND, Eva Roque répond à ces questions en compagnie de la journaliste Delphine Rivet de Konbini Biiinge et de Daria Marx, écrivaine, blogueuse et créatrice du collectif "Gras Politique".

Shrill est de retour ! Depuis le 8 mai, la troisième saison de cette série feel good qui raconte le quotidien rythmé d’une jeune femme grosse, est disponible sur MyCanal. Si dans de nombreuses fictions  les personnages gros sont réduits à leur poids, dans Shrill, l'héroïne a bien d’autres préoccupations que ses kilos ! 

Exceptée Shrill, quelles sont les séries qui mettent en scène des héroïnes grosses ? Et comment sont-elles représentées ? L’un des personnages principaux de This Is Us, Kate, est aussi une femme obèse. La série américaine brise certains clichés sur les personnes grosses mais Kate reste un personnage défini uniquement par ses formes. De son côté, la fiction adolescente Euphoria choisit d’interroger la sexualité des femmes rondes et la fétichisation de leur corps à travers le personnage de Kat. Dietland quant à elle, dénonce la culture des régimes et met en scène de manière crue la violence dont sont victimes les femmes grosses. 

Vous voulez écouter les autres épisodes de SERIELAND ? 

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, Spotify,Google podcasts, Deezer, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

Que disent ces fictions de la place des gros dans nos sociétés ? Le mouvement "body positive", qui prône l’acceptation de tous les types de corps et prend de l’ampleur notamment sur les réseaux sociaux, s’accompagne-t-il d’une meilleure représentation des personnes grosses dans les fictions ? Et pourquoi les fictions s’intéressent-elles en premier lieu aux femmes grosses et non aux hommes ?

Dans cet épisode de SERIELAND, Eva Roque répond à ces questions avec la journaliste de Konbini Biiinge, Delphine Rivet et Doria Marx, blogueuse, écrivaine et créatrice du collectif "Gras Politique". 

La découverte de la semaine : La troisième saison de Shrill 

Shrill raconte les aventures d’Annie, une jeune femme obèse déterminée à devenir journaliste et construire une histoire d’amour sérieuse.  De ses galères sentimentales, aux commentaires ignobles de son rédacteur en chef... Son quotidien n’est pas de tout repos.  

Shrill pointe du doigts les remarques et micro-agressions permanentes dont sont victimes les femmes grosses. Dans cette troisième saison, la série traite par exemple des discriminations médicales, du manque d’empathie de certains médecins et dénonce les parcours de soins non adaptés aux obèses. Shrill ne se contente pas de parler du poids d’Annie, son corps n’est pas le moteur de la narration. Complexe, sensible et plein de volonté, le personnage d’Annie est confronté à de nombreuses problématiques : un père malade, des galères de boulot, des déboires amoureux. Malgré son lot d'ennuis, Annie met tout en œuvre pour vivre ses rêves. Une force de caractère qui l’a rend aussi attachante que tête à claques ! Superbement interprété par Aidy Bryant, le rôle d’Annie est très bien écrit. Les dialogues sont très drôles et les seconds rôles tout aussi convaincants. 

Les invitées : 

Delphine Rivet est journaliste séries chez Konbini Biiinge. 

Daria Marx, écrivaine, bloggeuse et féministe est aussi la créatrice du collectif“"Gras politique" qui lutte au quotidien contre la grossophobie. 

L'équipe de SERIELAND : 

Autrice et présentation : Eva Roque

Réalisation : Christophe Pierrot

Chef de projet édito : Timothée Magot 

Diffusion et édition : Clémence Olivier avec Salomé Journo

Préparation : Magali Butault

 

Les émissions précédentes