Séparatismes : pour fermer les écoles suspectes, "l'État est obligé de ruser", regrette Schiappa

  • A
  • A
2:39
L'interview politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

La future loi sur les séparatismes permettra-t-elle de fermer des écoles soupçonnées d'atteintes à la laïcité ? Le gouvernement souhaite "combler les trous dans la raquette", car à l'heure actuelle, reconnaît Marlène Schiappa, "l'État est obligé de ruser" pour ordonner leur fermeture.