Pegasus : "Avec ce procédé commercial, tous les pays" peuvent avoir accès à l'espionnage souligne Bernard Squarcini

  • A
  • A
10:54
L'interview politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

Bernard Squarcini, ancien patron de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) entre 2008 et 2012 est l'invité de Théo Maneval. L'occasion pour lui de revenir sur le projet Pegasus, un logiciel espion vendu aux Etats, qui aurait infecté des centaines de téléphones dans le monde dont celui d'Edouard Philippe, Emmanuel Macron ou encore de Bernard Squarcini.