Une Super Ligue Européenne de football : meilleure idée ou pire cauchemar ?

  • A
  • A
2:24
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Virginie Phulpin, dans son édito sport jeudi sur Europe 1, revient sur la FIFA et les grands clubs européens qui planchent sur un projet de Super Ligue Européenne de football avec les 18 meilleurs clubs du continent. La promesse ? Une affiche de rêve tous les weekends. La réalité ? Le foot business, encore.

La presse anglaise a dévoilé un projet avancé de Super Ligue Européenne de football. C’est à dire un championnat fermé entre les 18 meilleurs clubs du continent, avec des affiches prestigieuses toutes les semaines. C’est séduisant, mais pour vous, c’est un cauchemar, vous n’en voulez pas. C’est l’édito sport de Virginie Phulpin.

Vous avez bien profité de la Ligue des Champions mercredi soir j’espère. Parce que bientôt cette compétition sera complètement ringarde à côté de cette Super Méga Giga Ligue Européenne. C’est le serpent de mer du foot, des années qu’on en parle. Mais, visiblement, ça avance, c’est beaucoup plus concret. Dès 2022, demain, les 18 meilleures équipes européennes pourraient se retrouver au sein d’une ligue fermée. Un championnat rien qu’à elles, qui fonctionnerait un peu comme la NBA aux Etats-Unis. Et tout ça pour la beauté du sport !

Je plaisante, évidemment. Ce qui compte, c’est l’argent, pour changer. La FIFA et les grands clubs à la manette ont fait leurs calculs. Cette ligue fermée pourrait rapporter 5 milliards d’euros par an. C’est quand même autre chose que les 2 pauvres petits milliards de la ligue des champions. Comme ça, on redistribue aux clubs de cette ligue, qui s’enrichissent un peu plus. Et le fossé se creuse encore avec les autres clubs européens, ceux qui ne feront jamais partie de ce carré VIP du football. On n’est pas bien, là, entre nous, sans les gueux ?

L'optique du foot à la télé

C’est un cauchemar. Déjà, je suis désolée, mais je n’ai pas envie de voir des PSG - Real Madrid à longueur d’année. S’il y a des affiches de dingue toutes les semaines, très rapidement, on va les trouver moins exceptionnelles. Parce qu’il y a toute l’attente d’un match entre cadors qui rend le moment plus précieux. Si on banalise ça, une partie de la magie s’envole. C’est parce que vous avez regardé un match moyen que vous allez apprécier pleinement une rencontre de gala.

Et puis cette Super Ligue fermée, ça veut dire qu’on ne raisonne que dans l’optique du foot à la télé. Si vous êtes supporter du PSG, ou d’un autre club français qui aurait réussi à entrer dans le saint des saints, est-ce que vous allez suivre votre équipe aux quatre coins de l’Europe ? Pour les supporters aussi, il y aura ceux qui auront les moyens, et les autres. Ca nous promet une ambiance mortifère dans les tribunes.

Mais le foot, ça ne peut pas être que des fans de Manchester City qui s’agitent devant leur écran à Shanghaï et à Los Angeles, si ? Ceux qui supportent leur club local, qui vont au stade, ils ne comptent pour rien ? Ils auront juste le droit de voir leur équipe se déliter faute de moyens. Des clubs qui n’auront pas droit à de grandes affiches, eux, et qui batailleront pour leur survie. Le pire, c’est que ça va forcément arriver. On va tuer l’esprit du foot avec cette ligue fermée.