Rugby : avec le maintien de France - Ecosse, allons-nous assister à une parodie de match ?

  • A
  • A
2:21
© Europe 1
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Malgré 11 joueurs touchés par le coronavirus, auxquels s'ajoutent les cas de plusieurs membres du staff, l'équipe de France de rugby devrait bien affronter l'Ecosse lors de la 3e journée du Tournoi des VI nations. Une décision incompréhensible pour Virginie Phulpin.

C’est l’édito sport de Virginie Phulpin. France Ecosse aura bien lieu dimanche dans le Tournoi des Six Nations. Le comité d’organisation a donné son feu vert hier. C’est un XV de France largement diminué qui va tenter de remporter sa troisième victoire en trois matches. Pour vous, puisqu’il faut y aller, allons-y, le pire n’est jamais certain. 

Moi je pensais qu’il fallait le reporter ce match, on en a parlé mardi matin. Parce que je me fie naïvement aux avis des médecins. Et puis parce qu’une équipe qui a perdu 11 joueurs positifs au Covid et dont les remplaçants n’ont même pas pu s’entraîner normalement cette semaine, ça ne ressemble plus vraiment au XV de France. Et ça fausse légèrement le Tournoi des Six Nations.

Mais comme les nouveaux tests effectués sur les joueurs encore disponibles sont négatifs, le comité d’organisation du Tournoi a donné son feu vert au maintien de ce France Ecosse dimanche. Enfin, disons plutôt de France bis Ecosse si on veut être précis. Soit. Après tout, on ne peut pas en vouloir aux Ecossais d’avoir milité pour jouer comme prévu. C’est de bonne guerre, ils veulent profiter de la situation. Et ce ne sont pas eux qui ont percé la bulle sanitaire soit-disant hyper efficace autour de l’équipe de France.

La ministre des sports a demandé à la Fédération française de rugby de mener une enquête pour savoir comment on en est arrivé là. C’est son rôle. Mais les joueurs, eux, ne vont pas non plus passer des jours et des jours à chercher la taupe contaminée dans le groupe, le fameux patient zéro. Alors allons enfants, faisons contre mauvaise fortune bon coeur et jouons ce match. De toute façon on n’a pas le choix. 

Le XV de France ne va pas partir favori contre l’Ecosse ?

A la place des Ecossais, j’éviterais quand même de pérorer. Vous vous souvenez des Anglais qui parlaient de farce et de mascarade quand ils ont affronté le XV de France composé de petits jeunes en manque de repères internationaux en décembre ? Ils s’en étaient finalement sortis miraculeusement après prolongation contre les petits Bleus. Avec beaucoup plus de soulagement que de dédain.

Et là, quand je vois la presse écossaise remettre le couvert avec les mêmes titres rigolards à base de "French Farce", je me dis que c’est décidément difficile de retenir les leçons du passé. Evidemment que les Ecossais ont plus de chances face à ces Bleus bis que contre l’équipe qu’ils auraient dû affronter. Mais piquer au vif des remplaçants qui ont tout à prouver, on sait que ça peut jouer des tours. Ce XV de France là va manquer d’entraînement, d’expérience, de sérénité et sans doute de pas mal d’autres choses. Mais puisqu’on a dit qu’on faisait contre mauvaise fortune bon coeur, c’est sûr qu’ils vont mettre tout leur coeur dans ce match.

C’est aussi l’occasion ou jamais de tester la profondeur de banc de cette équipe. Ca commence à suffire, cette histoire de French Farce ! Les remplaçants français ont déjà montré leur fierté dans la tourmente. C’est le moment de recommencer. One More Time. On a peut-être perdu Daft Punk cette semaine, mais on peut encore montrer ce qu’est la French Touch. Touch, hein, pas farce.