Euro de Basket féminin : il ne faut pas oublier ces bleues là !

  • A
  • A
2:16
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, la matinale d'Europe 1 revient sur l'un des événements sportifs qui fait l'actualité. Ce vendredi, Virginie Phulpin revient sur l’Euro de Basket féminin qui a commencé ce jeudi soir. Selon elle, il est aussi important que l'Euro de football masculin.

Un Euro où la France est favorite. Mais ça n’est pas du foot, et c’est du sport au féminin. L’Euro de basket a commencé ce jeudi en France et en Espagne. Les Bleues ont battu la Croatie 105 à 63 à Strasbourg. Pour Virginie Phulpin, il ne faut pas qu’on oublie ces Bleues-là !  

En permanence, elles doivent en faire plus pour prouver qu’elles ont leur place. Mais alors quand en plus les dates de l’Euro des basketteuses coïncident avec celles de l’Euro des footballeurs, ça devient mission impossible pour se faire une place au soleil. Défi relevé. Il n’y a pas que le foot dans la vie ! Et notre équipe de France de basket a beaucoup d’atouts pour sortir de cette ombre envahissante.

Suivez ces Bleues au ballon orange, ne soyez pas ces résistants de la dernière heure qui les applaudiront quand elles seront championnes d’Europe sans vous y être intéressés avant. Il y a tellement de raisons de les soutenir. Déjà cet Euro se passe en partie dans notre pays. Les Françaises jouent leurs matches de poule à Strasbourg. C’est en public. 3.600 personnes ce jeudi soir dans les tribunes, c’est comme une renaissance pour les sports de salle si fragilisés par la crise sanitaire. Alors on ne va pas se raconter d’histoires, il y a quand même toujours cette ombre du Covid qui plane sur la compétition. Regardez les Espagnoles, leur meilleure joueuse, Alba Torrens, une des stars du basket européen, a été testée positive et ne participe pas à cet Euro. Vous voyez, cette compétition balance entre ombre et lumière, alors faisons-la pencher du bon côté. 

Les basketteuses françaises visent la médaille d’or dans cet Euro 

Le basket français fait partie des meilleurs d’Europe, on le sait. La démonstration 105 à 63 hier contre la Croatie le prouve encore. Mais lors des quatre derniers Euros, les Bleues ont perdu en finale, et elles n’ont pas été sacrées depuis 2009. Il serait temps de briser cette malédiction.

Elles ont gagné tous leurs matches de préparation, elles sont craintes dans tout le continent. Il ne manque plus que ce sacre final pour qu’on arrête de les voir comme des romantiques au beau jeu mais comme la version basket de la culture de la gagne de Didier Deschamps et de ses joueurs.

Oui, pour sortir de l’ombre du foot, c’est toujours bien de s’y mesurer ! Et puis cet Euro, c’est la première partie d’un été infernal pour les basketteuses. Juste après, elles s’envoleront pour les jeux de Tokyo. Un vrai défi mental et physique. Elles sont résistantes, faisons-leur confiance. Mais donnons-leur aussi un peu de force.