EDITO - Icardi au PSG : "La période actuelle incite à être plus efficace que sentimental"

  • A
  • A
3:27
© Europe 1
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Paris Saint-Germain a annoncé la signature définitive de l'attaquant argentin Mauro Icardi en provenance de l'Inter Milan, obtenant au passage une petite ristourne sur le prix de l'obligation d'achat. Une arrivée qui signe sans doute le départ d'Edinson Cavani, le meilleur buteur de l'histoire du club. 

L’attaquant argentin Mauro Icardi va rester au Paris Saint-Germain. Cette saison, il était prêté par l’Inter Milan. Là, il est définitivement transféré. Pour vous, ça montre que le PSG cherche avant tout à regarder l’avenir. 

Le Paris Saint-Germain est on ne peut plus discret depuis le début de la crise. A peine quelques bruissements sur certains joueurs qui traînent des pieds pour accepter une baisse de salaire, mais sinon, rien. Pas un commentaire négatif sur la saison définitivement arrêtée, pas de lobbying pour reprendre à tout prix, rien.

Alors vous allez me dire, c’est facile, de toute façon, les Parisiens sont champions, que la saison s’arrête en mars ou en mai, ça ne change pas grand-chose pour eux. C’est vrai. Visiblement ils ont donc décidé de s’intéresser à la saison qui arrive plutôt que de s’éterniser sur celle dont on ne verra jamais la fin. Ca permet de prendre de l’avance sur les concurrents. 

Et à l’avenir, il y aura donc Mauro Icardi à la pointe de l’attaque parisienne jusqu’en 2024. C’était dans les tuyaux, évidemment, le joueur avait été prêté avec option d’achat, donc ça n’est pas le transfert le plus difficile à négocier. Mais quand même, le club a réussi à obtenir une petite ristourne de la part de l’Inter Milan.

A la base, Icardi devait être transféré pour 70 millions d’euros, l’accord a été trouvé à 50 millions plus 8 millions de bonus. Par les temps qui courent, ça n’est pas négligeable. Mine de rien, on se retrouve avec un Paris Saint-Germain qui sait maintenant se faire respecter lors des négociations avec les grands clubs européens, et qui n’a pas été éliminé de la ligue des champions cette année.

Je plaisante, mais en fait, obtenir le transfert d’un des dix meilleurs joueurs du monde à son poste sans payer plein pot comme le PSG a trop eu l’habitude de le faire, ça ressemble à un club qui commence à s’affirmer. Et en même temps, 58 millions, ça prouve aussi que malgré la crise sanitaire, le club a encore des moyens énormes. 

Cela veut dire qu’on ne verra plus Edinson Cavani au PSG ? 

Ça le pousse sans doute dehors, oui. Le PSG a choisi l’avenir. Et entre un buteur de 27 ans et un autre de 33 ans en fin de contrat, le choix est assez évident. Ca fait un peu mal pour Cavani, le meilleur buteur de l’histoire du club adoré des supporters. Mais comme le Paris St Germain n’a pas voulu revenir éternellement sur les malheurs d’une saison arrêtée, le club ne peut pas non plus jurer que par ses glorieux anciens.

La période actuelle incite à être plus efficace que sentimental. Il fallait un buteur clinique entouré par Mbappé, Neymar et Di Maria. Et ce buteur-là, ce sera plus facilement Mauro Icardi. Vous allez me dire "mais de quel Icardi on parle ?" et je comprendrais. On en a vu deux, en cette saison tronquée. Un attaquant virevoltant et diablement efficace en début de saison, et son ombre maladroite ensuite. Mais même avec des périodes de creux, il reste un des meilleurs numéros 9 du monde. Et le Paris St Germain n’avait pas non plus un choix énorme à sa portée en cette période de crise. Donc pour moi ça n’est pas un pari risqué, c’est juste la logique des choses. En espérant qu’Edinson Cavani puisse faire ses adieux au Parc des princes en août, en Ligue des champions, avec un peu de public.