Réforme des retraites : le 49.3 ne passe pas chez les contestataires de LREM

  • A
  • A
1:22
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Les contestataires s’organisent, ils sont maintenant une quarantaine de députés macronistes et ont décidé de quitter La République en marche. À l’Élysée, on fait semblant de minimiser mais on est conscient du malaise. Pour ces revotés de LREM, c’est du gâchis.

Dans quelques jours, les contestataires LREM vont lancer un appel solennel à Emmanuel Macron pour qu’il respecte ses promesses de justice sociale et d’écologie.

Pour eux, le 49.3 sur la réforme des retraites c’est l’acte de trop. Ces frondeurs d’un genre nouveau ont leur héros de guerre, Cédric Villani, qui a été exclu du parti pour cause de candidature dissidente à Paris.

Ce n’est pas l’annonce d’Édouard Philippe ce mercredi devant les sénateurs qui va arranger les choses.

Les sénateurs vont avoir 15 jours de plus sur le débat des retraites alors que les députés n’ont pas eu la parole à cause du 49.3. Une figure de la majorité fulmine "Nous, on nous fait adopter le texte au 49.3 sans débat et, eux, les sénateurs peuvent avoir 15 jours de plus. C’est du foutage de gueule !"

À l’Élysée, on fait semblant de minimiser mais on est conscient du malaise. Pour ces revotés de LREM, c’est du gâchis. Comme le dit l’un d’entre eux "Le macronisme etait un un bon projet il n’y avait plus qu’à  l’appliquer".