Emmanuel Macron, de l'optimisme actif au pessimisme lucide

  • A
  • A
1:33
© Europe 1
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

Michael Darmon souligne, dans le fait politique sur Europe 1, le changement de ton d'Emmanuel Macron, qui prépare déjà la rentrée politique.

Crise économique, réforme des retraites, remaniement... Le nouveau chemin du président a donc commencé par une interview donnée à la presse quotidienne régionale. Nouveau chemin et aussi nouveau ton et c’est ce qui frappe. On est loin de l’incantation un brin lyrique du président lorsqu'il avait annoncé le déconfinement pour le 11 mai : "Nous retrouverons les jours heureux", avait-il dit.

Là, ce n’est plus du tout la même musique. La rentrée sera dure, il y aura encore des plans sociaux, affirme le président qui troque son optimisme actif pur un pessimisme lucide. On dirait presque du Édouard Philippe, lorsqu'il avait parlé du risque d'effondrement de l’économie il y a quelques semaines. Souvenez-vous, le chef de l’état avait méchamment mouché le premier ministre en disant : "Je n’aurai pas ces grands mots". Il a préféré insister sur les effets bénéfiques du déconfinement pour l'économie.

Désormais, le président admet publiquement la gravité de la situation économique du pays. Un discours de vérité qui a profité au premier ministre durant le confinement. Emmanuel Macron s'inspire donc de son premier ministre. Est-ce pour le maintenir à ses côtés ou pour le sortir ? Réponse dans les prochains jours avec le remaniement.