Edouard Philippe prêt à céder à la tentation du Havre ?

  • A
  • A
1:24
© Europe 1
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

Dimanche, le conseil municipal du Havre doit se réunir pour élire le nouveau maire. Et selon les confidences recueillies par Michaël Darmon, cela pourrait bien être Edouard Philippe. Le Premier ministre devrait remettre la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron à la fin de la semaine. 

La question du maintien d'Édouard Philippe à Matignon doit être tranchée d’ici la fin de la semaine. Dimanche, le conseil municipal du Havre doit installer la majorité municipale. Et selon les confidences que vous avez recueillies Michaël Darmon, le Premier ministre se verrait bien dans le bureau du maire, car il pense être arrivé au bout de son chemin avec Emmanuel Macron.

Oui, à priori l’histoire est désormais terminée d’un côté comme de l’autre. Édouard Philippe est loyal au président de la République. Les deux hommes se respectent et leur relation aura été une des plus pacifiques dans l’histoire des couples de l’exécutif de la Ve République. 

Mais voilà, aujourd’hui Édouard Philippe et Emmanuel Macron ont du mal à envisager de continuer à travailler ensemble. On ne va pas dresser ce mardi matin toute la liste des désaccords entre les deux, mais il faut savoir quelle est longue depuis les 80 km/h, la taxe sur le diesel ou encore la réforme des retraites.

Pas plus tard que lundi, Emmanuel Macron a fait de la convention citoyenne une instance lanceuse d’alerte. Une orientation qui ne correspond pas du tout à la culture d'Edouard Philippe qui souhaite retourner dans sa ville du Havre.

Alors pour toutes ces raisons, le Premier ministre se verrait bien devenir maire, avec le sentiment de ne pas avoir démérité depuis trois ans, avec la satisfaction d'avoir apporté au président la victoire la plus éclatante du second tour des élections municipales alors qu'il n'a jamais voulu rejoindre la République en Marche. Edouard Philippe devrait présenter la démission de son gouvernement au président de la République d'ici la fin de la semaine.