Coronavirus : François Hollande responsable de la pénurie de masque en France ?

, modifié à
  • A
  • A
2:11
© Europe 1
Le fait politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h30
Partagez sur :

Alors que la France cherche désespérément des masques pour équiper ses personnels de santé, Emmanuel Macron cible les choix de son prédécesseurs, François Hollande, et de son gouvernement, responsables à ses yeux de la pénurie actuelle. 

Le stock de masques de la France était donc beaucoup plus important il y a quelques années ? 

Oui et c’est le moins que l’on puisse dire. Rendez vous compte, en 2011, il y avait près d’un milliard et demi de masques : 600 millions de masques FFP2 (pour les professionnels de santé) et 800 millions de masques chirurgicaux (pour toutes les autres professions en contact avec le public : chauffeurs de bus, policiers, caissières, éboueurs...). Cette année-là, Xavier Bertrand est ministre de la santé, et la France possède le plus gros stock au monde. 

En 2012, François Hollande s’installe à l’Élysée. Marisol Touraine est nommée à la Santé. Et en 2013, le 16 mai exactement, le secrétariat général de La Défense et de la sécurité nationale change la doctrine pour la protection des travailleurs. Tout bascule à ce moment là.  

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault décide alors que l’Etat ne s’occupera plus que des masques fpp2 pour les professionnels hospitaliers, et qu’il abandonnera la gestion des autres masques chirurgicaux aux employeurs des autres professions en contact avec le public. C’est ce qui écrit dans un rapport du sénateur Francis Delatre. Au fil des années, le stock stratégique a été utilisé sans avoir été renouvelé. C’est ce qui explique le manque cruel de masques et la panique politique.

Aujourd’hui Emmanuel Macron tente d'éteindre l'incendie allumé, et en privé il cible son prédécesseur, en soulignant qu’il est le premier Président à s’occuper des masques, une pierre dans le jardin de François Hollande.