Prison, running, "Produits des îles"

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Elisabeth Assayag, Nicolas Carreau et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

La presse en région avec Marion Calais. Marion, à la Une, le difficile quotidien des prisons

Alors qu'un livre blanc remis au ministère de la justice cette semaine pointait une nouvelle fois la surpopulation carcérale, le Populaire du Centre s'intéresse justement à ces tensions en prison. Dans les maisons d'arrêt de Limoges, Tulle et Guéret, le nombre de détenus dépasse le nombre de places disponibles. Pour les gardiens, les conditions de travail -souligne le quotidien- deviennent de plus en plus difficiles.

Et justement, ces difficultés illustrées à l'extrême. Cette fois, à Fleury-Mérogis. C'est dans le Parisien Essonne, dans cet établissement, le plus grand d'Europe, 6 surveillants ont été roués de coups hier. Une violence inouïe selon leurs camarades. Hier soir, plusieurs des gardiens pris à partie par ces détenus mineurs étaient toujours en observation. La situation est devenue intenable pour les surveillants. Les syndicats appellent à une manifestation ce vendredi, puis à un blocage lundi.

La dureté de l'univers carcéral,  avec parfois l'espoir d'une éclaircie. Var Matin met ainsi à l'honneur ce forum de l'emploi qui s'est tenu hier à la prison de la Farlède, près de Toulon, 180 détenus face à une vingtaine de recruteurs -DRH, artisans ou chefs d'entreprise- habituellement plutôt rares dans les parages. Les autorités pénitentiaires, explique Var Matin, ont bien perçu que les sorties sèches compliquent les possibilités de réinsertion des détenus. Qui ici commencent donc à se construire un avenir. 

La personnalité du jour est à la tête d'un collège qui innove pour prévenir le décrochage scolaire

Il y a un an, le collège Jean Renoir à Bourges s'est lancé dans une démarche d'accrochage scolaire, ou comment l'école doit donner les mêmes chances à tous les enfants. Véronique Piperaud est la principale de cet établissement situé en quartier prioritaire. Et elle a participé à la mise en place de nombreux ateliers dès la sixième. C'est là que tout se joue: théâtre, philosophie, bridge, sophrologie, handball. Du sport, de l'art, de la culture pour donner confiance. 

 

-

 

Nicolas Carreau, comme tous les vendredis, vous ne nous parlez pas d’un livre mais d’une revue.

Et aujourd’hui j’ai fiat le fayot. J’ai trouvé ce numéro de Society Hors-Série  consacré, au running ! A la course à pieds. Alors, ce magazine est divisé en plein de courts chapitres et traite de beaucoup de dossiers indispensables pour les runners.

Par exemple ?

Par exemple, comment reconnaitre un trailer ? Un trailer, je l’ai appris pour l’occasion, c’est quelqu’un qui court un trail Il y a plusieurs signes qui ne trompent pas. Au rond-point, c’est celui qui prend tout droit. Quand il part, il dit "A dans un mois et demi". Il ne regarde pas ses pieds quand il court. Et il dit souvent : "rien ne sert de courir, on peut aussi marcher un peu plus vite".

Tout ça est vrai. Quoi d’autres dans ce spécial Society ?

Une question : écouter de la musique en courant peut-il être  considéré comme du dopage ? En tout cas, selon les études, les performances s’améliorent grâce à elle. Il y aussi le classement des meilleurs films mettant en scène la course à pieds. Je vous écoute. Les chariots de feu, Forrest Gump, Marathon Man, évidemment. La Cité de la peur ! Ah oui. Et ce dossier-là va vous intéresser aussi, cher Samuel. Deux pages sur ceux qui courent à contre-sens dans les parcs ! Mais pourquoi font-ils ça ! Il y a quelques témoignages, notamment celui de Nathalie qui court au parc Monceau, à Paris. Elle court à contre-sens et s’est fait insultée et bousculée à cause de ça ! c’est le cas de Matthieu également. Lui, il court dans le sens inverse à cause des marcheurs nordiques avec leur bâton pour qu’ils le voient arriver et qu’ils ne lui mettent pas leur bâton dans les pieds comme ça lui ait déjà arrivé. Et puis il y a Bruno qui lui a cette belle formule : "ce sont les autres qui courent à l’envers" !

C’est une vraie question ! Society spécial Running donc. En kiosque. Merci Nicolas.

 

-

 

Elisabeth Assayag vous nous parlez ce matin d’une initiative originale et va transformer la vie des habitants des îles.

 

C’est une appellation "Produits des Iles" qui va être lancée avant la fin de l’année ; Alors produits des îles, ce ne sont pas des plats exotiques qui viennent de loin, ce sont les îles du Ponant dont je vous parle. Il faut savoir qu’il a une centaine d’île sur le littoral occidental français (sur la façade atlantique et dans la Manche), et seules 15 îles sont habitées en permanence, les îles du Ponant donc, et parmi elles Ouessant, les Glénan, Belle-île-en-Mer ou encore l'île d'Yeu etc.

 

Et à quoi sert donc ce label "Produit des îles"Elisabeth ?

 

C’est une marque qui va être apposée sur les produits fabriqués dans ces îles. Cela va des biscuits aux fromages, en passant par des produits de beauté. Un label que l’on trouvera aussi sur les prestations de service comme les hébergements, les restaurants, l’artisanat local ou les activités liées à la mer. Pourquoi tout ça ? Et bien parce qu’il y a 15 ans encore, l’activité économique de ces îles était quasi exclusivement liées au tourisme et ses habitants étaient pour beaucoup des marins et des pêcheurs à la retraite. Or, ce qui est intéressant, c’est que depuis quelques années, on voit un mouvement se faire et ces îles attirent de nouveaux habitants. Plus jeunes, ils viennent souvent du continent et veulent s’y installer. L’envie de nature, de sécurité, d’un cadre de vie différent.

Or pour devenir attractives, il faut que ces îles développent leur propre économie pour créer des emplois sur place. Les prestations et les produits qui viennent du continent sont souvent moins chères et donc ce label "Produit des îles" va valoriser le savoir-faire local.

Il y a donc un enjeu humain important ?

Oui, c’est notamment en développant cette économie locale sur les îles que seront maintenus ouverts et développés les écoles, les crèches et les commerces.

Les émissions précédentes