Plus de 1.000 tracteurs attendus à Paris, succès pour le 250e lancement d'une Ariane 5, ne dites plus "Black Friday" mais "Vendredi fou"

Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
  • Copié
, modifié à

Le Brief - Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actu de ce mercredi 27 novembre à 7h : les agriculteurs manifestent dans toute la France, Ariane 5 a réussi hier à placer sur orbite deux satellites de télécommunications, un collectif de défense de la langue française ne veut plus entendre parler de "Black Friday".

Plus de 1.000 tracteurs attendus à Paris

Si vous circulez en voiture dans Paris aujourd’hui, ne soyez pas surpris de vous retrouver à côté d’un tracteur au feu rouge. Les agriculteurs ont prévu en effet de bloquer la capitale. Plus de 1.000 tracteurs venus de toute la France sont attendus du côté des Champs-Elysées. Des manifestations sont prévues partout en France. En colère contre les prix bas, ils veulent mettre la pression sur la grande distribution et ses fournisseurs. Il faut dire que les négociations annuelles viennent de commencer. Ils souhaitent également rencontrer Emmanuel Macron. Pour les agriculteurs, la loi issue des Etats généraux de l’alimentation qui était censée rééquilibrer les relations commerciales n’a pas changé grand-chose.

Succès pour le 250e lancement d'une Ariane 5 

Vous ne le savez peut-être pas mais le 24 décembre prochain, la fusée Ariane fêtera ses 40 ans. Et les festivités ont déjà bien commencé. Pour son 250e lancement depuis la forêt guyanaise hi, Ariane 5 a réussi hier à placer sur orbite deux satellites de télécommunications. Leur poids ? 9 tonnes et demie. Le premier a été lancé pour le compte du gouvernement égyptien, le second pour un opérateur britannique. Et la belle aventure de l’a fusée européenne n’est pas près de s’arrêter. L’année prochaine, on assistera au premier vol d’Ariane 6.

Ne dites plus "Black Friday" mais "Vendredi fou"  

Je ne vous apprends rien. Dans deux jours, c’est le "Black Friday".  Des députés qui veulent l’interdire aux commerçants qui s’activent depuis des jours en passant par des consommateurs sur le pied de guerre, cette opération commerciale rend tout le monde fou. Ça tombe bien. Un collectif international de défense de la langue française ne veut plus entendre parler de "Black Friday", il nous invite à lui préférer "Vendredi fou", une expression également utilisée au Québec.