Le Black Friday a officiellement commencé, la liste des médicaments "plus dangereux qu’utiles", Martine Aubry candidate à sa succession à Lille

, modifié à
  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Le journal de 8h d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Brief - Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actu de ce vendredi 29 novembre à 8h : le Black Friday a officiellement commencé, la liste des médicaments "plus dangereux qu’utiles", Martine Aubry candidate à sa succession à Lille

Le Black Friday a officiellement commencé

Votre carte bleue risque de chauffer durant les prochaines heures. Le Black Friday vient officiellement de commencer : 24 heures de promotions XXL, moins d'un mois avant Noël. Vous avez plus de chances de trouver les meilleures remises sur le net, certains sites faisant durer le plaisir jusqu'à lundi. Cette année, les Français devraient consacrer au Black Friday près de six milliards d’euros. Mais Elisabeth Borne, la ministre de l'Ecologie a dénoncé l'empreinte carbone de l’événement, en raison notamment du grand nombre de colis à livrer. Des députés de la majorité ont même déposé un texte pour y mettre fin. Ce Black Friday sera peut-être aussi le dernier.

La liste des médicaments "plus dangereux qu’utiles"

Si vous pensiez soigner ce petit mal de gorge avec ce qui traîne dans votre pharmacie, méfiance ! La revue médicale Prescrire vient de publier sa liste annuelle des médicaments dont les effets seraient "plus dangereux qu’utiles".Troubles cardiaques, réactions allergiques, risque d’hémorragie... Le mensuel liste 105 médicaments dont 92 sont commercialisés en France. Parmi ces médicaments des sirops contre la toux, contre le mal de gorge, ou encore le fameux Ginkgo biloba, une plante utilisée pour lutter contre les troubles cognitifs. Ce "ne sont pas forcément de futurs  Mediator", rassure toutefois la revue, qui appelle néanmoins les professionnels de santé à réagir.

Martine Aubry candidate à sa succession à Lille

Martine Aubry, la maire de Lille est prête à rempiler pour un quatrième mandat. À la tête de la ville depuis 2001, l’ancienne secrétaire du PS a annoncé jeudi soir sa candidature pour les municipales 2020. Elle avait pourtant déclaré après sa dernière réélection en 2014 qu’elle ne se représenterait plus. "Sauf circonstances exceptionnelles", avait-elle nuancé. Et il faut croire que cinq ans plus tard elle ne voit personne pour prendre la relève.