Naissance du fils de Meghan Markle et du Prince Harry : quelle est l'histoire des prénoms de la famille royale britannique ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
C'est historique ! est une chronique de l'émission Debout les copains !
Partagez sur :

Tous les jours, Fabrice D'Almeida revient sur un fait historique marquant. Aujourd'hui, les prénoms dans la famille royale britannique.

Tout le monde a retenu son souffle pour connaître le prénom du fils de Harry et Meghan. C’est donc Archie Harrison. Mais en quoi les prénoms peuvent-ils intéresser l’histoire ?

On accorde beaucoup d’importance au nom des familles royales car ils indiquent les dynasties. Mais les prénoms sont un bon reflet de la culture et des ambitions que les familles royales successives ont eu pour leurs enfants. Car, évidemment, ils ont un sens.
Les premiers rois d’Angleterre, par exemple, avaient des prénoms qui disaient une vertu. Alfred, le grand, le premier vrai roi d’Angleterre, qui a régné de 871 à 899, avait un vieux prénom anglo-saxon qui signifiait "le conseil des elfes", "la sagesse", "la protection divine". Son successeur et fils s’appelait Edward, en français, "le garde riche" ou "le guerrier bien loti". La sécurité et l’opulence. Il y a eu aussi Edgar, "la lance puissante". (passons ceux donné une seule fois comme Aetred (le chanceux) ou Aethelred (le bien conseillé).)
Ensuite les prénoms ont suivi les invasions, comme Sven, Cnut ou William ("la volonté", "Will et le casque", "la protection Helm"), ces noms de rois venus du Danemark, que nous appelons Normands. Plus tard, les Jean (John, venu de l’hébreu) ou Richard (le pouvoir Ric et "le courage hard", le hardy), sont venus de France ; les James et Charles d’Ecosse.

Quels ont été les prénoms les plus donnés ?

Le plus donné : Edward, 8 reconnus dans la succession plus deux souverains dissidents. Huit Henri aussi. 6 Georges ; 4 William, et même deux Edmund. Parmi les femmes, outre Ann, il y a eu deux reines Mary et deux Elisabeth, comme chacun sait.

Le choix est plus large pour les enfants ayant peu de chance de régner ?

Oui et c’est le cas du petit Archie Harrison. Archie est le diminutif d’Archibald, un prénom d’origine germanique qui signifie vraiment brave, même si les mauvaises langues disent que bald, ou bold veut aussi dire chauve, j’en sais quelque chose. Mais son second prénom Harrison à un sens clair : le fils d’Harry. Et c’est un peu une première que de voir cette manière écossaise et nordique de nommer les enfants d’après leur père. Comme quoi les choix de prénoms, même dans la famille royale anglaise, évoluent sans toujours respecter la tradition.