La Chine et les États-Unis chutent dans le classement mondial de la compétitivité

  • A
  • A
2:15
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

La guerre commerciale sino-américaine fait chuter les deux pays dans le classement mondial de la compétitivité. Le Royaume Uni grimpe malgré le Brexit. L’écologie fait s’envoler le Danemark. Tel sont les enseignements du classement annuel de compétitivité établi l’Institut IMD de Lausanne.

Les États-Unis et la Chine chutent dans le classement mondial des pays les plus compétitifs. En cause, la Guerre commerciale entre les deux pays.

C’est une sorte de suicide économique. Comme chaque année, l’Institut IMD de Lausanne publie le classement des économies les plus compétitives du monde. L’étude s’appuie sur des données objectives et sur des enquêtes auprès des chefs d’entreprises. Les États-Unis ont très longtemps dominé ce classement. Là, c’est la chute, les États-Unis tombent à la dixième place mondiale. Idem pour la Chine qui recule à la 20e place mondiale. Les auteurs de l’enquête le disent très clairement "La guerre commerciale a inversé leur trajectoire de croissance". Et pour cause, dans ces deux pays, on ne parle plus que de guerre économique et de représailles commerciales.

Quelle est la situation de la France  dont on a dit qu’elle était redevenue très attractive ?

C’est une petite déception, on stagne alors que la Grande Bretagne grimpe de quatre places, ce qui étonne les auteurs de l’enquête qui expliquent que la Grande Bretagne post Brexit est finalement perçue comme un pays accueillant pour les entreprises. Unilever, le géant des produits de grande consommation, a décidé de mettre fin à sa double nationalité  anglo-néerlandaise. Unilever a donc choisi de s’installer à Londres plutôt qu’à Amsterdam et ce, pour des raisons financières. La City reste la City ! Preuve que les Anglais n’ont pas dit leur dernier mot en termes d’attractivité.

Quels sont les pays en tête du classement, les plus compétitifs du monde ?

Ce sont de petits pays comme Singapour, le Danemark, la Suisse ou les Pays-Bas. Pourquoi ? Dans ces pays, on est plus pragmatique et plus proche du terrain. Il y a un consensus qui permet  d’aller vite et d’être efficace. On l’a vu avec les masques.

Pour finir, les auteurs notent au passage que le Danemark (deuxième au classement mondial) est un pays très engagé dans la transition écologique. Preuve que l’on peut être très compétitif tout en prenant le virage écologique.