1:25
  • Copié

Interrogé sur les propos de Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France pour qui le secret de la confession est "plus fort que les lois de la République", Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a répondu jeudi qu'il n'y avait "rien de plus fort que les lois de la République". Le président du CEF a été "invité" par Gérald Darmanin pour venir s'expliquer.