1:27
  • Copié

Les deux militants d'ultradroite interpellés mardi par la DGSI appartiendraient à la mouvance "accélérationniste". Ce courant de pensée vise directement à faire éclater des affrontements entre communautés. "C'est une théorie engagée sur la voie de la violence", explique le spécialiste Jean-Yves Camus.