5:16
  • Copié

Le procès devant les assises du Nord de David Ramault, soupçonné d'avoir violé et étranglé la petite Angélique, 13 ans, en 2018 à Wambrechies près de Lille, s'est ouvert ce mardi à Douai. L'affaire avait suscité une vive émotion et ravivé le débat sur la castration chimique des délinquants sexuels, en raison du statut de récidiviste du père de famille.

Les chroniques des jours précédents