1:42
  • Copié

Alors que la crise migratoire ne faiblit pas à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal accuse le régime d'Alexandre Loukachenko d'être à l'origine d'un "trafic d'êtres humains". L'Union européenne, elle, charge le président de la République de la Biélorussie d'avoir sciemment organisé l'afflux de migrants vers l'Europe.