3:12
  • Copié

L'application anti mal-bouffe Yuka une nouvelle fois dans le viseur de la justice. Déjà poursuivie par des industriels de la charcuterie devant les tribunaux de commerce de Paris et de Brive, l’application est de nouveau assignée, cette fois au tribunal de commerce d’Aix-en-Provence. Dans Europe Midi, Romain Desarbres reçoit Fabien Castanier, délégué général de la FICT (Fédération des industriels charcutiers traiteurs), qui explique cette démarche.

Invité:

- Fabien Castanier, délégué général de la FICT (Fédération des industriels charcutiers traiteurs)