1:43
  • Copié

Neuf ans après la tuerie qui a coûté la vie à quatre personnes, dont trois britanniques d'une même famille, un homme a finalement été placé en garde à vue par la section de recherche de Chambéry. Cette garde à vue vise à procéder à des vérifications d'emploi du temps et des perquisitions sont en cours à son domicile, a précisé la procureure à la tête du parquet d'Annecy, Line Bonne-Mathis.