Zemmour écarté de RTL, Voici ouvre sa scène, La Croix sort un supplément week-end et la polémique "Télématin" n'en finit plus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Alors que la direction de RTL a fait savoir à Éric Zemmour qu'elle souhaitait mettre un terme à leur collaboration, Laurent Bignolas se défend suite aux déclarations des différents journalistes de "Télématin", Voici mise sur l'humour et ouvre une scène tandis que La Croix fait peau neuve le week-end.

Entre Éric Zemmour et RTL, c’est bel et bien terminé !

Ce sont nos bons camarades de Pure médias qui l’ont annoncé ce jeudi, la radio du groupe M6 a décidé de mettre fin à sa collaboration avec l’essayiste.
Après avoir soutenu Zemmour face à toutes les polémiques au cours des dernières années, RTL vient de lui signifier que "ses thèses sont incompatibles avec l'esprit des débats auxquels il participait et plus largement avec le "Vivre ensemble" que veut promouvoir la station", relate le site spécialisé.
Éric Zemmour qui intervenait en tant que débatteur sur RTL n’y aura donc plus son rond de serviette mais il ne disparaît pas totalement du groupe M6 car il fait encore partie du programme "Zemmour et Naulleau", diffusé sur Paris Première (chaîne du groupe M6).
Une sorte de double discours donc de la part de M6, surtout que lors de l’émission diffusée mercredi soir, Zemmour restait droit dans ses bottes.
Le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête au sujet d’Éric Zemmour pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence".

Crise de la presse oblige, hebdomadaires, quotidiens et mensuels, tout le monde cherche de nouvelles manières pour compenser les baisses des ventes, trouver de nouvelles ressources financières et toucher de nouveaux publics. Pour se faire, Voici a trouvé une idée originale.

Voici se met à l’humour et transforme même sa salle de rédaction en salle de spectacle pour créer "La scène Voici", une idée née en janvier dernier. Marion Lombert (rédactrice en chef du magazine people) raconte la genèse du projet. Le principe est donc simple : un jeudi sur deux, la rédaction de Voici se métamorphose en salle de stand-up avec deux artistes (un connu et un débutant) à qui Voici de donner les moyens de se faire découvrir.
Pour cette première de la saison, ce sont l’humoriste belge Walter et Laura Calu qui ont ouvert les hostilités dès ce jeudi soir et vous les retrouverez donc très bientôt sur Voici.fr.
Ce genre d’initiatives permet aussi aux marques de presse de diversifier leurs activités, un aspect devenu crucial pour les marques d’information.

Autre nouveauté, plus traditionnelle cette fois, une déclinaison hebdomadaire d’une question et c’est La Croix qui s’y met.

Après Le Figaro ou Le Monde, c’est le quotidien catholique qui se converti au supplément hebdo, même si La Croix avait déjà son rendez-vous du week-end mais il fait peau neuve. La Croix Hebdo, c’est donc son petit nom, sort dès ce vendredi.
Pour réussir à souffler et prendre le temps de comprendre, La Croix Hebdo a décidé de faire des choix et donc de faire l’impasse sur une partie de l’actualité.
La Croix compte sur son cheptel de 90.000 abonnés pour assurer le succès de son nouveau rendez-vous du week-end, à découvrir à partir d’aujourd’hui dans les kiosques.

Un mot sur le feuilleton "Télématin".

C’est la crise dans l’émission matinale de France 2 où de nombreux chroniqueurs ont décidé de claquer la porte. Réponse ce jeudi du présentateur Laurent Bignolas : "Je tombe de l’armoire", a répondu le successeur de William Leymergie qui est accusé par certains membres de son équipe d’être responsable des tensions autour du programme, ce que nie Laurent Bignolas.
"J’ai débarqué dans une équipe qui en partie ne voulait pas de moi", se défend le présentateur qui profite de cette mise au point pour tacler quelques-uns de ses collègues "qui ont vécu à côté d’une télé qui est en changement sans qu’ils s’en rendent compte".