Les étonnantes justifications de Julien Sanchez pour introduire un plat de porc tous les lundis sans menu de substitution

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Aurélie Marcireau du Lab d'Europe 1 nous dévoile les coulisses de la politique.

Le maire Front national de Beaucaire, Julien Sanchez, a annoncé lundi l'instauration d'un plat à base de porc tous les lundis dans les cantines et sans menu de substitution. Une mesure qui passe mal. 

Julien Sanchez a fait la tournée des médias ce mardi pour justifier cette décision qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Il faut dire que la question des menus de substitution était absente du débat public  depuis quelques mois. .. Lundi dans Valeurs actuelles, il avait déjà expliqué : “Au bout d’un moment il faut tout simplement raison garder. En France, en Gaule, on mange du sanglier depuis Astérix !“. Ce mardi, le porte-parole du Front national était donc sur les plateaux de franceinfo et  BFM pour s’expliquer et ses explications ne manquent pas de piquants.
Argument numéro 1, le porc n’est pas allergène. Notez que dans ce cas-là, le poulet ou le veau aurait été également indiqué. Mais non, Julien Sanchez insiste, il faut du porc c’est économique et il faut protéger la filière porcine. Il  ajoute

“Parce que certains ne veulent plus en manger, on n'en propose plus à personne ?“. Bon et donc que vont faire les enfants qui ne mangent pas de porc ? Et bien les parents peuvent s’organiser car c’est pour cela qu’ un jour est  fixé dans la semaine.

Et il a un dernier argument. Il aurait pu dire comme un autre politique avant lui (Nicolas Sarkozy en 2016), que les enfants pouvaient prendre une double ration de frites.

Donc si on résume, il propose des menus porc parce que ce n’est pas allergène, cela protège la filière porcine, ceux qui n’en mangent pas, n’en prendront pas et il est sympa car il instaure cela un jour fixe pour que les familles puissent s’organiser. La polémique ne risque pas de s’éteindre . Des parents d'élèves opposés à cette mesure appellent lundi 15 janvier à un pique-nique de protestation devant la mairie de Beaucaire.

Les émissions précédentes