A la Une - Parcoursup, 900.000 spectateurs et beaucoup de suspens

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, David Abiker scrute la presse papier et le web et décrypte l'actualité.

Bonjour David Abiker, à la Une de la presse Parcoursup, le poison Facebook et Tech for Good

Bonjour Nikos, bonjours à tous. Le grand écran c’est évidemment au festival de Cannes. Mais ce soir, à 19 heures précises, près de 900.000 futurs bacheliers assisteront à une séance particulière, une séance à suspens, ce que le Parisien-Aujourd’hui en France appelle le "Grand soir de Parcoursup". Ce n’est pas un film, mais l’affichage sur vos écrans des résultats de la procédure d’admission dans l’enseignement supérieur. 

Ce soir les lycéens découvriront un mur de réponses à leurs choix - négatives ou en attente - explique le quotidien. Ce soir face à l’écran il y aura de l’angoisse, de la joie et des projections sur l’avenir mais le film ne se terminera pas à 19 heures, il commencera. Les élèves auront cinq jours pour valider le scénario universitaire qu’on leur propose et pour y voir plus clair, ils pourront tchater dès 18 heures avec les journalistes du Monde Campus qui répondront à leurs questions.

"Parcoursup c’est un peu comme du cinéma, ça commence mal mais généralement ça finit mieux"

L’an dernier, rappelle le Parisien-Aujourd’hui en France, à la même époque, 810.000 candidats n’avaient pas obtenu leurs vœux. Mais fin octobre, 94 % des bacheliers avaient au moins récolté une proposition. Parcoursup c’est un peu comme du cinéma, ça commence mal mais généralement ça finit mieux. 

L’appel de Christchurch

On continue avec ce qu’on appelle déjà l’appel de Christchurch. Aujourd’hui à Paris, Emmanuel Macron et la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Adern lanceront une mobilisation mondiale contre la violence en ligne. Cet appel intervient deux mois après la diffusion en ligne sur Facebook, puis YouTube, de l’attaque contre des mosquées néo-zélandaises et la diffusion en direct du massacre de 51 musulmans.

Le poison Facebook

Facebook fait donc la Une de l’Express ce matin, et en couverture un bonbon enveloppé dans un drapeau américain et qui cache un œil, un œil qui vous regarde. "Le Poison Facebook" titre l’Express qui égrène la longue litanie des reproches adressés au réseau social qui compte 2,5 milliards d'"amis" : tripatouillage de données personnelles, outil de propagande politique, usine à mensonges et fausses informations.

Les européennes sous influence

"Facebook est aussi un vrai danger pour les européennes", c’est la Une de la Tribune qui décrypte les stratégies d’influences qui pullulent sur le réseau au moment des élections. Mark Zuckerberg promet des changements, présente des excuses à chaque dérapage de la plateforme…Mais comment réformer une machine qui a fait de lui un milliardaire de 35 ans à la tête d’un chiffre d’affaires de 55 milliards de dollars ? Le Figaro propose lui ce matin un autre visage de la technologie.

Tech for good, la techno fait aussi le bien

Le titre se déploie sur une double page avec la seconde édition du sommet Tech For Good, autrement dit la technologie au service du bien. Plein de bonnes intentions à la veille du démarrage de Vivatech, le grand rassemblement des entreprises technologiques françaises à Paris. L’occasion pour la nouvelle économie de prouver son souci du bien commun, du progrès social et de l’environnement. Google, IBM, Orange et Accenture défendront leur engagement au service de l’emploi, de l’éducation et de la formation, Uber son partenariat avec les transports parisiens, SAP ses effort en faveur de la parité.

"Plus de chiens, moins d’écrans ça ferait un bon slogan !"

Lumière LED, attention à vos rétines

Dans ses pages santé, le Figaro met en garde, en s’appuyant sur un rapport de l’agence de sécurité sanitaire, l’ANSES, sur les effets néfastes de la lumières bleu issue des éclairage LED sur la rétine tandis que le site The Conversation dresse la liste des effets néfastes des écrans sur notre santé : grignotage et obésité, sédentarité, malbouffe, insomnie et trouble du sommeil ou encore les troubles de la concentration…Bref, les ravages des écrans.

#OHMYDOG c’est bon pour le cœur

La campagne OH MY DOG a été conçue par la fédération française de cardiologie et la société protectrice des animaux explique le site Wamiz, et elle montre qu’un chien réduit de 36 % vos risques d’accident cardiovasculaire.

Si vous ajoutez à cela qu’un chien donne l’alerte presque aussi bien qu’un smartphone, que si on le caresse il réagit comme l’écran de votre tablette, que bien dressé il donne les nouvelles en vous apportant le journal, qu’un chien crée des liens avec les autres presque aussi bien que Facebook, et qu’en promenade il peut vous aider à draguer comme dans les 101 dalmatiens, alors il n’y a aucune raison de manquer les journées portes-ouvertes de la SPA de samedi et dimanche. Plus de chiens, moins d’écran ça ferait un bon slogan.