Biodiversité : "Le plan Hulot, c'est vide, c'est creux", estime Yannick Jadot

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'interview politique du week-end est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

L'eurodéputé Yannick Jadot a vivement critiqué l'annonce du plan Hulot pour la biodiversité, qu'il considère comme "un grand discours vide de sens".

Il n'a pas mâché ses mots. Invité d'Europe 1 weekend samedi, Yannick Jadot, eurodéputé écologiste revient sur l'annonce, vendredi à Marseille, du plan pour la biodiversité de Nicolas Hulot. "C'est vide, c'est creux, il y en a ras-le-bol de ces grands discours emphatiques vides d'action, vides de sens", a lancé l'ancien directeur des campagnes de Greenpeace France. 

"Nicolas Hulot participe avec ce gouvernement de la destruction de la forêt". Avant même que Nicolas Hulot prononce son discours, un premier problème apparaît, le lieu choisit pour l'annonce : Marseille. "Vous avez un ministre de l'Ecologie qui fait un discours sur la biodiversité à 30 kilomètres de l'usine Total de la Mède, qui va fonctionner avec de l'huile de palme. Et l'huile de palme, c'est le massacre de la forêt indonésienne et malaisienne", rappelle Yannick Jadot. "en faisant ça, non seulement Nicolas Hulot participe avec ce gouvernement de la destruction de la forêt, mais casse une victoire des écologistes au Parlement européen qui visait à supprimer l'huile de palme des agrocarburants. Donc on est en régression !", martèle-t-il.

Stéphane Travert "veut défendre la pire des agricultures". Sur le fond du discours, l'eurodéputé n'est pas plus tendre avec le gouvernement : "ce sont des annonces qui sont à l'opposée de la politique gouvernementale, notamment sur l'agriculture intensive", explique-t-il au micro d'Europe 1. "On a un ministre de l'Agriculture [Stéphane Travert, ndlr] qui ose dire devant le Parlement qu'il n'y a pas de problème avec les abeilles !", s'étrangle-t-il. "Il est d'abord le ministre qui veut défendre les pesticides, qui veut défendre la pire des agricultures : celle de la souffrance animale, de la disparition des paysans, de la pollution de l'environnement et de l’empoisonnement de nos organismes".

Emmanuel Macron "détruit notre forêt Amazonienne". Mais les ministres de sont pas les seuls à ne pas trouver grâce aux yeux de l'eurodéputé. "Dans ce gouvernement, il n'y a qu'une seule personne qui décide, c'est Emmanuel Macron. Il fait des beaux discours, mais encore une fois toutes les politiques vont à l'opposé de ses grands discours", déroule-t-il. "Il veut être le leader mondial du climat mais en même temps, il soutient les accords de libre-échange avec le Canada et le Mercosur : c'est plus de gaz de schiste, plus de sable bitumineux, les pétroles les plus dégueulasses que l'on peut extraire du sol", s'emporte l'eurodéputé. "C'est la destruction de l'Amazonie pour importer de la viande du Brésil. Il soutient aussi "Montagne d'or", le projet aurifère en Guyane. C'est la destruction d'un hectare de forêt primaire en Amazonie, où il y a autant de biodiversité que sur l'ensemble du territoire français !"

Invité(s) : Yannick Jadot, eurodéputé écologiste