Pollution : des fenêtres équipées avec des purificateurs d’air

  • A
  • A
1:51
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mercredi, il s'intéresse à une invention pour lutter contre la pollution, des fenêtres équipées avec des purificateurs d’air.

L’innovation du jour, c’est la frénésie autour des purificateurs d’air. Après les appareils traditionnels, on commence à intégrer la technologie partout : des fenêtres aux radiateurs, en passant par les tableaux.

On l’a assez répété : ouvrez les fenêtres, aérez ! Car l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. Sauf qu’avec le froid actuel et la psychose du Covid, beaucoup préfèrent opter pour un purificateur d’air. Résultat : on n’a jamais vu autant de nouveautés en la matière.

On commence à commercialiser des fenêtres avec la fonction purification directement intégrée dans les montants ou dans le caisson du volet roulant. Cela fait faire d’une pierre deux coups : on filtre l’air extérieur dès qu’il entre, et on renouvelle l’air intérieur plutôt que de le recycler.

Ça demande toute une installation, ça doit couter cher.

Oui, c’est le gros défaut. Mais on cherche avant tout à rendre ces appareils invisibles, plutôt que d’avoir quelque chose de vilain dans la pièce comme aujourd’hui. C’est pourquoi on commence aussi à voir des radiateurs ou des buffets qui intègrent la purification l’air.

Certains vont même très loin, comme Sauberair qui compresse tout le mécanisme dans moins de 10 cm d’épaisseur. Ce qui permet d’accrocher l’appareil au mur en le faisant passer pour un tableau.

On commence aussi à voir des purificateurs d’air miniatures.

Comme cela, on peut toujours les avoir avec soi. Certains ressemblent à des enceintes portables. On les pose sur le bureau pour avoir de l’air pur tout autour de soi. D’autres se portent en collier ou comme une broche. LG vient même de présenter un masque avec purificateur d’air intégré.

Reste toutefois à valider l’efficacité de ces appareils. On se souvient que l’Anses (l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) avait déjà été très critique sur ceux de la précédente génération.