CES de Las Vegas : quelles sont les innovations pour l'électroménager à reconnaissance vocale ?

  • A
  • A
1:54
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mardi, il s'intéresse aux inventions pour l'électroménager à reconnaissance vocale qui sont présentées au CES de Las Vegas.

L’innovation du jour. Toujours en direct du CES, le salon international de l’électronique qui a commencé ce lundi sur Internet. On a évoqué les nouveautés en matière de télévision et de multimédia. Aujourd’hui, on parle d’électroménager, avec l’arrivée d’un robot-majordome capable de mettre la table tout seul. 

Et pas seulement la table. Il peut aussi débarrasser, mettre les assiettes dans le lave-vaisselle, ranger un vêtement qui traine et même vous servir un verre. Un vrai robot-majordome comme on en rêve depuis des années. Malheureusement, pour l’instant, il s’agit simplement d’une démonstration technologique. Il n’y a pas encore de date de commercialisation.

Mais Samsung, qui l’a présenté hier, commence déjà à décliner certaines de ses technologies comme la reconnaissance d’objets. Ses prochains aspirateurs autonomes pourront ainsi vous prévenir s’ils tombent sur un bijou qui traine (plutôt que de l’aspirer). Ils pourront aussi éviter de passer sur de la sauce ou sur une crotte de chien pour ne pas l’étaler partout. On aura enfin de vrais aspirateurs intelligents.

Une autre tendance du salon : c’est la reconnaissance vocale intégrée à de plus en plus d’appareils électroménagers.

Oui, après les enceintes et les lampes, on peut désormais parler à son frigo. Et lui demander, par exemple, s’il reste des yaourts. On pourra aussi commander son four à la voix et lui demander d’ouvrir la porte quand on a les bras chargés. Ou lui dire simplement "réchauffe une pizza" plutôt que de jongler avec le thermostat et les modes de cuisson. C’est une technologie qui arrive également dans la salle de bain, puisqu’on pourra dire à sa baignoire "fais-moi couler un bain à 35° et ajoute de la mousse". 

Tout cela coute évidemment très cher. C’est, une fois de plus, la preuve que la paresse a toujours été le moteur de l’innovation.