Des collants quasiment indéchirables

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation de ce matin, beaucoup de femmes en rêvent. Vous nous dites qu’il existe désormais des collants quasiment indéchirables qui résisteraient même aux ongles. On a un peu de mal à le croire.

Ce n’est pas la première fois qu’on nous promet des collants infilables, introuables, indéchirables. Pourtant, il suffit de les mettre un peu vite pour faire un trou. Ou alors, quand ils sont résistants, ils sont ultra-épais, totalement opaques, alors que ce qu’attendent ces dames, ce sont des collants fins capables de résister aux bijoux et à tout ce qui dépasse des chaises. La startup Sheertex vient de relever le défi. Elle a utilisé les fibres les plus résistantes qui existent. Les mêmes que dans les gilets pare-balles et les parachutes. Et elle en a fait des collants ultra-fins quasiment indéchirables.

"Quasiment" ? Vous avez testé ? Est-ce que ça se déchire ou ça ne se déchire pas ?

Pas moi ! C’est une amie qui l’a fait. Elle l’a tiré dans tous les sens, de toutes ses forces, et elle n’a jamais réussi à le déchirer. Même en plantant ses ongles dedans ou en le coinçant dans une fermeture éclair. Donc c’est vraiment très résistant. Évidemment, si on y va au couteau ou si on plante un clou dedans, on finira par le trouer. Mais au moins, il ne filera pas. Il y aura juste un petit trou à l’endroit où il a été attaqué, pas besoin de mettre du vernis.

Et ça va coûter combien ? Cher j'imagine...

Oui très cher : pas loin de 100 euros le collant, donc dix fois plus que des collants classiques. Mais avec tous les modèles devenus quasiment jetables aujourd’hui, c’est peut-être une bonne idée d’investir dans de vrais bons collants beaucoup plus résistants.